Moronou : les engagements d’Ernest Abo (Délégué Départemental CNJCI), nouvellement investi !

0

L’envoie en mission du Délégué départemental du Conseil National de la Jeunesse (CNJCI) de Bongouanou fut acté le dimanche 10 avril dernier. Investis,  Abo Ernest et son bureau ont désormais la lourde responsabilité d’orienter les jeunesses de la quarantaine de localités que compte le Moronou, vers les sillons de développement durable tracés par la matrice du CNJCI).

4

Lire Aussi : Police/Découvrons le Sgt/C. Dibié Dibié Francks M. : l’unique Masseur-Kiné-Rééducateur ivoirien !

Ce défi, le très dynamique Délégué CNJCI du Moronou veut pouvoir compter sur le concours de tous pour pouvoir le relever. Ernest Abo a placé son investiture sous le signe de la mobilisation autour du développement, « ce bien commun ». A l’Epp Hôpital où s’est tenue sa cérémonie, son message a d’ailleurs tourné autour du thème  « Une jeunesse unie et solidaire pour un Moronou rayonnant ».

Une thématique qui sied parfaitement à la physionomie de l’ex boucle du cacao. Elle qui est aujourd’hui malheureusement minée à divers endroits par des ‘’bombes à retardement’’ nommées orpaillage clandestin, incivisme, délinquance juvénile.

Heureusement, en plus d’être investi dorénavant de souveraineté populaire, Ernest Abo bénéficiera en outre de l’accompagnement technique du gouvernement dans le cadre de leur mission. En effet, le CNJCI, à l’échelle nationale, s’est donné un plan d’actions à même de déboucher sur des transformations structurantes.

Lire Aussi : Développement : Dr. Avion Kouassi invite le Moronou à rendre hommage au Président Ouattara

Il s’agira entre autres de (i) renforcer les capacités des jeunes sur les politiques publiques et les mécanismes d’engagement civique ; (ii) créer une saine émulation autour du Développement Durable ; (iii) réaliser des études thématiques sur les politiques publiques en vue d’une mise en œuvre réussie des politiques publiques en lien avec la cohésion sociale et la création d’emplois.  Autrement dit, l’enseignant-Délégué départemental aura la pédagogie nécessaire pour instruire la jeunesse du Moronou à emprunter la bonne voie.

Lire Aussi : Bongouanou : L’ONG Atchôlia (échelle) hisse plus haut des enseignants du primaire

La cohésion sociale conditionnant le succès desdits projets, Il a également exhorté les jeunes à s’éloigner des violences et de la manipulation des politiques.  « Jeunes Agni et jeunes Malinké, serrons nous les coudes. Faisons fi de nos clivages ethniques, religieux et sociologiques », a-t-il recommandé.

Rassemblement, on peut dire que cette Délégation départementale a gagné son pari du départ. Illustration parfaite avec la présence de la Ministre de la Culture et de l’Industrie des arts et du spectacle, Badou Arlette N’Guessan, qui a saisi cette occasion pour rappeler l’importance des jeunes dans le dispositif de développement d’une localité.

Aux côtés de cette cadre de la région se trouvaient également d’autres décideurs apolitiques et politiques de tous bords venus des quatre coins du Moronou pour donner leur bénédiction à ce fils, natif de Tanosso (Village situé à 5Km de la ville de Bongouanou).

Marius Aka Fils  

commentaires
Loading...