Police/Découvrons le Sgt/C. Dibié Dibié Francks M. : l’unique Masseur-Kiné-Rééducateur ivoirien !

0

Le métier de policier est à haut risque. Ceci est de notoriété. Dans certains cas, lorsque survient un accident, la médecine redirige le patient vers un kinésithérapeute pour le traitement pratique des traumatismes. Ce dernier va user de ses connaissances pour que l’agent reprenne du service. En Côte d’Ivoire, le Sergent-Chef Dibié Francks Marcel (39 ans), est Masseur-Kinésithérapeute-Rééducateur. Le seul de l’histoire de la Police ivoirienne. Focus !

4

Lire Aussi:Interview/Women youth emprowerment/Alix E. Tano : la très jeune et brillante cadre de Jumia-CI parle !

« Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas ». Cette citation du peintre italien, Léonard De Vinci, résume le parcours de notre policier-kiné. Le Sergent-Chef Dibié Francks Marcel est bègue. ‘’Handicap’’ surmonté de fort belle manière depuis les années collège. Car bien qu’orienté, par la sélection administrative éducative, vers une formation scientifique, Francks Marcel avait pourtant tout du ”littéraire”.

Lire Aussi : Interview/ Joseph KOUA, (président de l’ONG Eagle Vision Charity) : « Nous voulons donner forme à la valorisation humaine »

L’homme a un faible pour la langue de Shakespeare. L’amour repoussant les frontières comme le dit la sagesse populaire, Dibié Dibié a alors repoussé ses ‘’limites’’ orthophoniques. Le bégaiement s’accompagne  de troubles psychologiques tels que les tics et la phobie sociale. Mais lui ne s’est pas embarrassé du qu’en dira-t-on. Mieux, élève de Tle C au Lycée Moderne de Bongouanou, il sera à la fois Vice-président du Club d’Anglais et Délégué à la Santé du Conseil des Élevés en 2001.

Celui qui a vu le jour le 01 janvier 1981 à Assié-Coumassi [(S/P) de Bongouanou] a perdu sa génitrice très tôt, les soutiens aussi. Là encore il en fera source de motivation : «  Réussir  pour l’honorer ». Le Baccalauréat Série C en poche, l’aventure post-lycée le conduit vers l’Informatique industrielle et la Maintenance chez Esam Vridi.

Mais Dibié Francks Marcel profite de sa proximité d’avec les amphithéâtres universitaires du Campus de Cocody pour prendre des cours de Sciences Économiques et Gestion. Pas que. Pendant ce temps, la crise ivoirienne battant son plein, les pressions sociales aidant, « Francky » comme le surnomment ses intimes, frappe aux portes de l’Ecole de Police, l’Ena,  l’Infas etc.

Lire Aussi: D.E.A : comment Konnie Touré s’est-elle distinguée ? Secrets de performances livrés le 7 mars !

En 2004, les astres finissent par s’aligner en sa faveur. Celui qu’on appelait le plus ‘’littéraire’’ des ‘’scientifiques’’ à Bongouanou, fait alors partie de la Promotion Martin Bléou de l’Ecole Nationale de Police. Sorti de l’institution, Dibié Dibié se plie aux injonctions des sécurocrates en chef du pays et passe par plusieurs départements ; notamment les commissariats.

Les obstacles sont des leviers pour celui qui est déterminé ( Sergent Chef Dibié Francks Marcel)

Quoique le naturel finit par revenir aux galops. L’ancien Délégué à la Santé veut formaliser sa vocation. Vêtu du treillis, il renouvelle sa volonté d’intégrer l’Institut National de Formation des Agents de Santé (Infas). C’est ainsi que de 2011 à 2014, la tenue militaire est momentanément remplacée par la blouse blanche.

Au bout de ces quatre (4) ans de formation, le diplôme d’État en Masso-Kinésitherapie. Et depuis septembre 2015, notre  Sgt-Chef est Masseur-Kinésithérapeute-Rééducateur de la Police ivoirienne. L’unique du genre.

Depuis lors, comme on peut s’en faire le dessein, son quotidien rime avec interventions. C’est à lui que reviennent les soins post-cliniques de tous les agents de Police ivoiriens. A savoir : massages, exercices et mouvements avec les patients,  correction des attitudes, traitement de lombalgies, entorses et les  traumatismes dus aux accidents etc. En gros, c’est un peu grâce à lui que la Police Nationale parvient à maintenir son capital humain opérationnel.

Marius Aka Fils

commentaires
Loading...