Côte d’Ivoire : vers un duel de titans Bédié Vs Ouattara, « Nouvelle génération » passez dans 2 ans !

0

« Henri Konan Bédié a accepté ce 20 juin, la proposition des structures et organes du Pdci-Rda demandant d’être candidat à la convention nationale ». En réalité c’est juste la parade trouvée par le haut quarteron de la Maison verte. HKB développe en effet le ‘’syndrome de la mère poule’’. Retenez ceci : Alassane Ouattara attend cette nouvelle depuis longtemps. Le ‘’Bravetchê’’ sera candidat. Aubaine pour mettre un terme au tango angoissant ” hôpital de la Pitié-Salpêtrière-clinique Bizet”.

Que ceux qui s’apprêteraient à brandir la ‘’VAR’’ consacrent plutôt leur énergie à autre chose. Car HKB plaide justement coupable. Il est conscient qu’il n’a plus le dynamisme requit pour diriger un pays. N’Zuéba se sait « vieux ». 86 ans ça rappelle du reste le stoïcisme controversé des locataires du Palais présidentiel d’Etoudi) à Yaoundé. Le Président de  l’ancêtre des partis politiques ivoiriens reconnait également qu’il avait promis passer le flambeau à la nouvelle génération de cadres ”émergeants” du parti sexagénaire.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire : que Tidjane Thiam ne se laisse pas berner, quand bien même ça fait pâlir d’envie !

A vous qui préparez une campagne de dénigrement du Sphinx sachez que le « Vieux » n’entend pas fêter noël 2022 au Palais. Bien entendu s’il parvient à traverser la nouvelle Comoé. Et avant tout, les ennuis judiciaires en téléchargement. 

En fait Bédié a opté sciemment pour un plaidoyer de culpabilité. Quitte à l’entrainer dans une aventure ambiguë. Voire susceptible de lui faire connaitre la honte du siècle. Il dit d’ailleurs qu’il est apte à assumer tout ce qui en découlera «  devoir de sursaut national » soutient-il.

A l’analyse et plus surtout de l’avis de tous les témoins indiscrets, HKB le fait au nom d’un seul et unique dessein : «  la surprotection de ‘’ses enfants ». L’instant de mère poule aidant. ‘’Surprotéger’’ ces jeunes loups aux dents longues certes. Toutefois fort de son parcours expériencé, ‘’mère poule’’ estime que ceux-ci  pourraient  montrer des signes de fébrilité eu égard aux prévisions météorologiques.

En clair, une fois l’autre rive atteinte, HKB s’éclipsera pour laisser la place auxdites étoiles montantes. Après s’être convaincu que ‘’ses enfants’’ sont désormais hors de danger. C’est le but du plan d’intervention arrêté par les stratèges maison de la CDRP. Le but étant de deviser avec succès l’«indéboulonnable fauteuil présidentiel ».

Lire Aussi : Côte d’Ivoire/Signature d’Accord FPI-PDCI : les possibles implications d’une collaboration

Il faut dire que la validation par le starting block de cette opération est liée aux incertitudes planant sur la participation d’Amadou Gon Coulibaly au sprint final d’octobre 2020. Fluctuations imposant la reconfiguration des différents plans tactiques. Il y a fort à parier que celui qui a récemment demandé à partir, suscite des appels à son maintien les jours à venir. A coup sûr, Adama Bictogo soumettra  la convocation d’un Conseil Politique « extraordinaire » avant juin pour en finir avec les balbutiements.

Si Bédié est candidat à la présidentielle prochaine et bien Alassane Ouattara le sera. Le fait que le dauphin constitutionnel (sous l’ère Houphouët-Boigny) fasse partie des entrants, ‘’contraint’’ en effet  Alassane Ouattara à reprendre sa place de meneur de jeu sur le terrain. Autrement dit le Sphinx se présente parce que le Bravetchê envisage d’en faire autant et vice-versa.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : ce (2ème +1) mandat voulu par Alassane Ouattara qui donne à réfléchir 

Il y a environ deux (2) ans, en aparté, un cadre du Pdci, ministre sous Gbagbo et aujourd’hui orateur attitré du vieux parti, nous rétorquait ceci : « votre analyse est juste…Mais citez-moi un seul cadre du Pdci capable d’affronter Ouattara dans le contexte actuel ? Ne nous voilons pas la face… » Le débat prit ainsi fin. On ne peut connaitre une famille mieux que quelqu’un qui en est membre et surtout proche du chef de ladite famille.

Autrement dit le communiqué mentionnant « Henri Konan Bédié a accepté ce 20 juin, la proposition des structures et organes du Pdci-Rda demandant d’être candidat à la convention nationale » n’est que du réchauffé politique.

Les discutes sur l’éligibilité pourront vrombir mais la candidature d’Ado passera. Opposant, il l’avait imposé à l’époque. Le faire aujourd’hui n’est qu’un détail. Que les Ivoiriens s’y préparent. A moins que le peuple en décide autrement.

 « Nouvelle génération », passez demain !

« Bédié candidat du Pdci-Rda » et « Billon/Thierry Tanoh/Guikahué/KKB/KKP, candidat du Pdci soutenu par Bédié »  sont deux choses similaires mais de sens largement différents. N’Zuéba est prétendant juste pour des besoins de traversée de la ‘’nouvelle Comoé’’. Ce fleuve  est vaste et ses courants très puissants. Dans le cas d’espèce, la fougue de la jeunesse ne saurait être un gage tous risques. Ce qui commande d’aller avec tact. Généralement seuls les patriarches réussissent. Eux qui comprennent le langage des mannes qui leur apporte assistance et guidance. Il y a du costaud en face quoi qu’on dise.

En fait le Rhdp n’est forcément ce parti que ses adversaires présentent sur les réseaux sociaux. En plus de son bilan défendable [et non inattaquable], ce parti part à cette compétition en conquérant. Tenant du titre, il bénéficie d’un avantage concurrentiel à ne pas négliger. Et si Ouattara rétablit le pont avec Soro (ce qui serait en cours de téléchargement) et remet le brassard, il y aura match. Encore que le Fpi n’a pas encore publié sa feuille de match.

Nous voudrons ici réitérer notre appel : que l’on ne sollicite pas encore les démons de la guerre à la faveur de très probable fameux ‘’match-jubilé’’ ! Que la classe politique cesse de faire couler le sang des Ivoiriens. Les élections ont lieu aussi au Bénin et au Ghana voisins. Mais les populations de ces pays n’ont jamais eu besoin de quitter leur patrie ; fuyant la mort.

Marius Aka Fils

commentaires
Loading...