Côte d’Ivoire/ Présidentielle 2020 : désormais on nettoie la route du Palais pour Hamed Bakayoko !

0

Dans le peloton de tête des présidentiables au Rdr/Rhdp, Hamed Bakayoko est le moins tocard des chevaux. C’est un fait. Mais ‘’l’écran’’ Gon Coulibaly offrait moins de visibilité à l’actuel Premier Ministre ivoirien. Apparemment Hambak bénéficie désormais de l’alignement des astres. Depuis le passage des flashs coronographiques.

La célèbre phrase : «  2020, c’est géré et bouclé » est de lui.  La politique c’est aussi le jeu des attaques (verbales). En lançant cette boutade, Hamed Bakayoko, installé en place de choix dans le quarteron des fidèles d’Ado, transmettait  en réalité, un message de ce dernier. Dans les annales du Rdr, les termes loyauté, opiniâtreté militante s’illustrent avec la photo du député de Séguéla. Partant, Alassane Ouattara lui doit au moins reconnaissance.

Lire Aussi : Municipales 2018 en Côte d’Ivoire : entrons à l’école de Com politique ‘’abobolaise’’ d’Hambak !

Nos vœux sincères appellent à un retour pimpant du Premier Ministre hospitalisé, Amadou Gon Coulibaly. Quoique les données cartésiennes disqualifient -pour l’heure- le ‘’Lion’’ pour la course d’octobre prochain. Qui pour le remplacer ? Le traitement de cette dissertation fait recours  à des intercalaires au Rhdp. Les velléités d’Ahoussou Jeannot n’ont pas eu droit de cité à la Rue Lepic. Certains brandissent l’option Amadou Soumahoro dont Ado est convaincu que même à Séguéla, il perdra. Alors pourquoi pas Hamed ? Ça trottine les esprits. Des indiscrétions disent qu’il a déjà montré les signes de chef et “non de manager” à son tout 1er Conseil des Ministres, version PM intérimaire. Néanmoins, reformaté,  le produit Hamed Bakayoko pourrait-être plus vendeur.

Il y a plus de 20 ans qu’Hambak fait campagne

 L’argent, l’onction du parti, les réseaux, soit. Mais en Afrique pour espérer diriger, il faut être connu. Paramètre validé depuis longtemps par le Maire d’Abobo. Tous les fans de la planète de Koffi Olomidé, Extra Musica …connaissent ou ont une idée d’Hamed Bakayoko. Et ce n’est pas rien. Hamed a également « chargé » pour parler comme les Abidjanais, le Coupé-Décalé, la « Chine de DJ Arafat » mêmes les obsèques du ‘’dieu’’ Douk de Saga et du ‘’pape’’ Daïshinkan’’. Sous Laurent Gbagbo, alors Ministre des Tics, il s’est tissé des liens solides au sein de la jeunesse ; aussi bien sur la toile que physiquement. Aux affaires, Ministre de l’Intérieur, Hambak a recueilli des centaines de Pro-Gbagbo, d’anciens ‘’Fescistes’’, des plus caciques.

Et plus marquant, c’est ce Hamed Bakayoko qui s’est montré protecteur du Président Laurent Gbagbo, ce fameux 11 avril 2011. Un Hambak mettant la chemise à son adversaire politique en mauvaise posture. Peu importe ce qu’on pourra dire, l’image reste, les paroles, elles, s’envolent. Bref. Rien que pour ces ‘’détails’’ certains n’hésiteront pas à lui accorder leur voix ; si candidat. Surtout que le Ministre d’État n’aura pas grand difficultés à ‘’rassembler’’. Car il faut savoir que les relations entre Hamed Bakayoko et Guillaume Soro, Blé Goudé, Billon, Mabri… ne sont pas vraiment exécrables.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire/Signature d’Accord FPI-PDCI : les possibles implications d’une collaboration

2020 est-elle vraiment « bouclée » ? 

Techniquement Laurent et Simone Gbagbo, Charles Blé Goudé et Guillaume Soro sont forclos. Car le pouvoir d’Abidjan mettra tout en œuvre pour.  Henri Konan Bédié ? ‘’Les indéboulonnables’’ n’attendent que le Sphinx de Daoukro se prononce sur sa candidature pour lui signifier ses « crimes ».  Il se dit que le président du Pdci est  impliqué  dans le ‘’coup d’État’’ que préparerait Soro. À en croire la danseuse devenue activiste-politique dans l’hexagone, Gouza Nahounou. Très souvent cette jeune dame ne parle pas au hasard. Surtout dans le cadre de sa mission.

En sommes, les adversaires de 1er rang  sont out. Même le non négligeable Pr. Mamadou Koulibaly doit savoir qu’à tout moment, les laborantins du pouvoir peuvent exhumer son ‘’dossier’’ des 100 millions. Alors soit au Pdci on passe le relai à Billon, KKB ou un joker. Au FPI, on hâte la réconciliation pour trouver un candidat sans Casier judiciaire. D’autant que sans l’onction de Gbagbo, Affi N’Guessan (officiellement président du parti) ne fera pas mieux qu’en 2015. Pour la simple raison que des GOR préfèreraient même Soro à ce dernier.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire : lettre ouverte (recommandée) à Mme Simone Ehivet Gbagbo ; urgence signalée !

Pendant que les autres réfléchissent à comment échapper à la justice,  trouver le candidat consensuel, Ouattara lui prend de l’avance dans sa course vers son 2ème + 1 mandat. En dégageant la voie pour-au pire des cas- Hamed Bakayoko. Le ‘’retour’’ de Mabri Touakeuse ne répondant qu’à une logique : justifier cette ‘’victoire’’. D’autant sans l’Udpci, le Rhdp est réduit à son appellation d’origine à savoir le Rdr.

Tel est l’un des schémas illustratifs du «  2020 c’est bouclé et géré ! » Après faudra-t–il s’assurer que les clés sont toujours à leur place habituelle.

Marius Aka Fils

 

commentaires
Loading...