Côte d’Ivoire/ Présidentielle 2020 : l’opposition fait ce faux pas …et Ouattara se réinstalle à vie !!!

0

Alors qu’enfle la polémique sur des points vitaux du processus électoral, l’Union Européenne (UE), contre le sens du courant, accorde plus que sa caution morale à la Commission Electorale Indépendante (CEI). Institution pourtant sommée par l’instance suprême du Droit africain,  de se conformer aux standards. Alassane Ouattara y a déposé sa candidature la veille. Le Président-Candidat sait qu’il n’est pas seul dans cette aventure controversée. A l’opposition ivoirienne de savoir lire entre les lignes.

La position de l’UE pèse comme de l’or dans la balance électorale en Côte d’Ivoire. Le fait que l’Institution ait décidé d’accompagner l’administration Kuibiert en cette période d’incertitudes, constitue un signal fort. La France et ses alliés européens valident de facto la CIE telle qu’elle, la candidature de Ouattara avec. Contradictoirement à la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples qui exigeait récemment le reformatage quasi entier de l’unité centrale chez l’organisateur assermenté des élections en Côte d’Ivoire.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire/ 23 juillet-12 août 2020 : 20 jours pour comprendre cette ‘’ (ré) apparition d’Amadou Soumahoro

Visiblement Alassane Ouattara peut toujours compter sur ses soutiens dans cette bataille qui se dessine à grands traits. Le candidat du Rhdp ne le cache pas. Le 22 août dernier à son investiture, haut et fort, il clamait avoir pris cette décision de rempiler, sur la base du OK de « hautes personnalités de confiance ».  Même si les autorités diplomatiques venues accorder leur appui à la CEI ont précisé ne « soutenir aucun candidat », mais plutôt la Côte d’Ivoire via ce processus déterminant.

Guillaume Soro et Gnamien Konan se seraient désistés. Refusant de « cautionner le viol de la loi fondamentale » en acceptant d’aller à des élections auxquelles participe ‘’ le constitutionnellement forclos’’ Ouattara. Dont le 2ème mandat prend fin le 31 octobre prochain.  Et il nous revient de plus en plus que l’option du boycott desdites jouxtes serait en pole position chez certains challengeurs. Tragique erreur !!!

‘’L’original de Birahima Ouattara’’ est désormais entré dans un cycle quelque peu particulier. Là où « on s’en fout du coronas »; de la mort en un mot. Du coup, personne ni rien, ne pourra le contraindre à revenir [une fois de plus] sur sa décision. Ouattara fonce sans rétroviseur vers son 3ème mandat. Boycotter le scrutin ne ferait que son bonheur.

Aussi, quoiqu’on dise « le candidat de la majorité présidentielle » n’a pas que deux militants. Et avec les ‘’moyens d’État’’, Ouattara- si son ticket validé par le grand juge électoral- ne sera aussi facilement ”déboulonnable”.  Alors, dans un autre monde, Laurent Gbagbo (Recalé pour l’heure, par la simple volonté du gouvernement ivoirien) et Epouse auraient ‘’adoubé’’  Pascal Affi . Lui qui prétend se battre sous et au nom des couleurs-maison.Histoire de donner du coffre au projet porté par le natif du Moronou. Ce qui mettrait certainement fin aux querelles intestines. Et pourquoi pas, un terme à acharnement dont il est victime de la part du pouvoir.

Dans ce même univers ‘’irréaliste’’,  Soro et Gnamien Konan auraient mis leur intelligence au service de l’opposition candidate. C’est-à-dire Henri Konan Bédié, l’autre grand bénéficiaire du hors-jeu de Gbagbo, Mamadou Koulibaly et certainement Mabri Touakeusse. Si tant est que l’on veuille unanimement en finir avec l’adversaire commun.

Lire Aussi : Présidentielle 2020/ Christian Boa (1000 Volontaires) : « Nous sommes la 1ère force politique non alignée en Côte d’Ivoire ! » 

Malheureusement nous sommes en plein dans une guerre des égos qui dure 30 ans. Ce qui rend utopique cette analyse-recommandation. Peut-être que les Ivoiriens devront se préparer à vivre plus longtemps sous le commandement des Unifiés. Sinon, seule une alternative politique crédible et viable pourra mettre fin à ce ‘’cycle régentant de ces trois (3) amis-ennemis’’.

Marius Aka Fils  

commentaires
Loading...