Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire : en attendant la sélection constitutionnelle, un premier tri !

0

La candidature controversée du Président sortant à la présidentielle 2020 a en face 44 challengeurs ; officiellement et pour l’heure. Car des indiscrétions font état de ce qu’une bonne partie se limitera à la déclaration filmée d’après dépôt. Ne remplissant toutes les conditions. Principalement les 2 épreuves phares à savoir les 50 millions et les parrainages. Petite analyse [pré]sélection constitutionnelle…

4

On pourra ranger ces 45 dossiers de prétendants à la gouvernance d’État sous 4 grands classeurs. D’abord les connus. Ce registre contient 17 noms : Ouattara, Bédié, Affi, Amon Tanoh, Ahoua Stallone, Claude Gohourou (déchets toxiques), Gbagbo, Mabri, Soro, Kouadio Konan Bertin (KKB), Gnangbo Kacou, Gnamien Konan, Djè Bi Djè (Maire Zénoula), Mamadou Koulibaly , John Chahin (Tonnerre), Irié Vincent (Préfet d’Abidjan) et Bladi Epse Davison (1ère dauphine Miss 2002).

Des patates chaudes en sous-chemise du 1er classeur

Le juge électoral  derait avoir pris  la main depuis le 1er septembre. Si Irié Vincent est bien « l’ex-préfet Toh Bi » alors ce dossier saute d’office ; administrativement parlant. Comme il l’a indiqué lui-même Dans le courant du buzz arrangé qui a entouré cette candidature. Sur ces 16 candidatures restant des « plus connus », 4 sont problématiques. A commencer par le premier à avoir déposé.

De fait, plusieurs constitutionnalistes au rang desquels des juristes maison (Rhdp) estiment qu’ Alassane Ouattara n’est pas éligible. Evidemment, un courant contraire se fait entendre en face. Il se murmure également qu’Henri Konan Bédié aurait des démêlés avec la fiscalité. On parle de 200 millions que devrait l’ancien Président aux impôts depuis 2007. Vrais ou faux, l’assurance est qu’il y a un autre débat sur sa candidature relativement à son statut de membre de l’instance d’arbitrage.

On le sait, les dossiers Laurent Gbagbo et Guillaume Soro ont été plombés à la racine. Leur nom ne figurant pas sur la liste électorale. Dans les 4 cas cités, les spécialistes du droit ont certainement travaillé sur les dossiers de leurs clients respectifs. D’ailleurs il (non juriste) en a même qui ont eu l’outrecuidance d’aller lire une déclaration à la cathédrale en réponse à l’archevêque d’Abidjan. Espérons que les Hauts magistrats du Conseil Constitutionnel appliquent la constitution en se souvenant qu’ils rendent compte au peuple et surtout dans le respect des textes sacrés (Bible et Coran).

Au nom de la foi, le lot du 2ème classeur

Environ une poignée de candidats s’est signalé à la CEI sous la casquette religieuse. A leur communicant, nous suggérons d’innover. Car Dieu ne peut pas dire à la fois à ces 4 pasteurs (Marcel Gbowli, Dido Edward, Roger Banhi et Soko Kohi)  qu’ils seront Président de la République de Côte d’Ivoire. Il n’y a qu’un seul fauteuil en fait. Autrement dit les discours du genre « Dieu m’a révélé que je vais diriger ce pays » sonneront faux. Il va falloir convaincre et séduire autrement.

3è classeur/ catégorie : ‘’les révoltés-transfuges’’

KKB remonté contre le Pdci de Bédié. Bédié lui-même, Amon Tanoh, Mabri et Gnamien Konan sont sortis du cocon unifié d’ Alassane Ouattara. Le Rhdp de 2010 n’est pas celui de 2020. Du coup, en seconde lecture, le « 1 coup K.O ! » dont rêve le Chef d’État est une utopie. En d’autres mots,  si Ouattara est élu au 1er tour (1 coup, Ndlr)  ce sera effectivement le (chaos) K.O en Côte d’Ivoire. Car irréaliste. Encore que même malgré sa configuration de 2010, Laurent Gbagbo soutient jusqu’ici que ce Rhdp ne l’a pas battu dans les urnes. Et le contentieux reste entier. Affi rejoint en partie ce lot. Lui qui  devra aussi expliquer aux militants du FPI pourquoi il est candidat en même temps que Laurent Gbagbo et vice-versa.

4è classeur, les new Comers

17 visages connus, 4 pasteurs. Le calcul étant fait il ne reste que 24 aspirants-nouveaux à la magistrature suprême. Dans l’ordre des dépôts, nous avons Koffi K. Armand (Pdspci), Athacou K. Jean Remi (Lcep), Théophile Waza (La voix des sans voix) ; Meité Mamadou (Ppr-Africa) ; Tokpa Félix Gueu Célestin, Bessy Benjamin, Me N’Guessan, (Indépendants), Touré Siaka (Mds), Miandiga Madeleine (Rdp), Serge Djibré, Fieni Kévin, Goore Bi Zin, Meité Alikari, Aboli Gislain, Bamba Falikou et Sylvie Attia (Indépendants). Puis enfin Zaha Michel (Fdi), Gogui Théophile (Pc 21), Kooaudio Roland (Esi), Zohoue Bi Zemble (Prd ci) ;  Seri Aimé (Pea ci)  et Loulou Yoro (Prd).

Lire Aussi : Côte d’Ivoire/ Élection : il est clair, cette présidentielle sera unique, chamboulements certains !

Être candidat anonyme à la clôture des dépôts de dossiers n’est pas un grand handicap. Mais être en plus invisible est suicidaire pour celui qui prétend vendre son offre politique aux Ivoiriens. Nous avons procédé ce jour à un petit exercice sur Google en entrant les différents noms suivis ‘’candidat à la présidentielle 2020’’ dans la barre de recherches. Les résultats ci-après :

Candidats Documents les concernant (Google 1ère page) en Points de visibilité Observations
Koffi K. Armand, Athacou K. Jean Remi, Meité Mamadou, Me N’Guessan, Touré Siaka, Goore Bi Zin, Seri Gauze Bertin, Zaha Michel, Kooaudio Roland, Zohoue Bi Zemble, Aboli Gislain, Seri Aimé, Bamba Falikou, Sylvie Attia.

 

 

Zéro (0) point

Aucun article les concernant ne figure sur la 1er page Google. A part les publications maison et globales se limitant à la liste des candidatures enregistrées.
Théophile Waza, Meité Alikari  2 points  

 

Liens par lesquels les électeurs peuvent en savoir un peu plus sur ces candidats

Bessy Benjamin, Loulou Yoro  3 points
Miandiga Madeleine  4 points
Gogui Théophile 6 points
Fieni Kevin 9 points
Serge Djibré 12 points

 

En sommes 16 des 24 candidats inconnus n’existent nulle part ailleurs. Du moins impossible pour les Ivoiriens à ce stade de connaitre leur profil. Les 8 autres ont fait des efforts pour se rendre visible. Il faut bien se dévoiler pour affronter les électeurs.

A ce niveau dans l’ordre de mérite, Serge Djibré, Fieni Kevin et Gogui Théophile occupent le podium. Déjà les internautes peuvent les découvrir en attendant le sprint final. Mieux le candidat Serge Djibré s’est prêté hier aux questions des journalistes du Talk de Life TV. Et au vu des commentaires, les internautes le jugent « percutants et convaincant ».

Lire Aussi : Côte d’Ivoire/ Présidentielle 2020 : l’opposition fait ce faux pas …et Ouattara se réinstalle à vie !!!

Aux autres candidats, nous recommandons de croire en leurs chances. Les Ivoiriens sont las des vieux visages de la scène politique. Seulement ils recherchent une alternative crédible. S’ils arrivent à les convaincre, ils pourront créer la surprise. Pour y arriver, il va falloir les persuader qu’on n’est pas un fantôme. Il faut déjà communiquer.

Marius Aka Fils  

commentaires
Loading...