Mariatou Koné : pour sauver l’école ivoirienne, la méthode école d’une ministre [quasi] anticonformiste !

0

Le 1er février 2021  www.inprouvafrica.com publiait en [exclusivité] Éducation/ Niveau des élèves : la Côte d’Ivoire est avant-dernière de la classe en Afrique francophone (Pasec) ! La presse nationale et internationale s’est emparée aussitôt de l’information. Et comme un véritable torrent, le scandale a emporté la toute puissante Ministre Kandia Camara le 14 mars 2021. Après 10 ans de règne.

4

Le 20 juin 2019-déjà à l’époque- www.inprouvafrica.com tombait sous le ‘’charme’’ de la Ministre Mariatou Koné. Les mots pour le dire : Côte d’Ivoire/ Gouvernance : ‘’Cette’’ Mariatou Koné nous donne des idées. Pour ceux qui l’ignoreraient, au Rhdp, ne ‘’recadre’’ pas Kandia Camara qui veut. La professeure d’anthropologie l’a fait et publiquement. Au plus fort de la guerre ayant  opposé ‘’Amazones’’ de la Maison verte aux ‘’Sofas’’ de la Case.

L’enseignante est aussi maire de la commune de Boundiali et députée de Boundiali-Ganaoni depuis mars 2021. Ecumez la presse dans sa pluralité si vous voulez ! Vous ne verrez nulle part de dérives langagières attribuées à cette femme politique.

Élue, haute cadre, Ministre de l’Éducation, digne fille de la Bagoué. Un seul titre aurait suffi à d’autres. Pourtant pour une fois,  l’on n’a pas assisté à un exode massif des populations du Nord. À la faveur du concours d’entrée au Cafop qui s’est déroulé le samedi 15 mai. Selon nos enquêtes, Mariatou a contourné le système. Du coup, il n’y aura pas d’admis-candidats (par avance) à ce concours. Les résultats nous situeront de toute façon.

Tandis que le Port d’Abidjan (Le service des pompiers précisément) s’est transformé en champ familial pour les  ressortissants d’ Adiaké et de Bouna. Sans doute le statut d’établissement autonome confère ce droit au Dg Hien Yacouba Sié…Aux experts du droit du travail de nous éclairer.  Notons que ce bout d’exemple est comme une goutte d’eau dans la mer. Cet océan de rattrape ethnique dont la marée prend de la hauteur depuis 10 ans  en Eburnie.

L’Éducation est chantier à la fois vaste et sensible. Il y a du boulot quand bien même la désormais ministre d’État, ministre des Affaires étrangères n’a pas rien fait. Par conséquent, en Homme avertit,  Mariatou Koné fait parler son intelligentsia. Au détriment du zèle politique, la ministre garde l’écoute active. Histoire de détecter les maux de l’école ivoirienne. Leurs origines réelles et dans une démarche inclusive, rechercher des solutions. Déformation professionnelle mais aussi réflexe académique.

Elle a enseigné à des générations comme l’être humain fonctionne. Autrement dit l’éminente anthropologue n’a pas besoin de détecteur de mensonge. Quelques jours lui ont suffi pour savoir qui est ex-collaborateurs de Kandia Camara est dans le vrai ou le faux. Résultat : de puissants réseaux s’effondrent de ce côté-là depuis deux (2) mois. Nous y reviendrons.

La ministre prend note, posture précédent un succès certain

L’humilité précède la gloire dit-on. D’ailleurs il est de notoriété que seuls les cancres manquent d’humilité ; le complexe aidant. « Mariatou Koné connait papier » diraient les Abidjanais. Et la première qualité d’un tel cerveau  reste la simplicité.

Ainsi dans le cadre de ses consultations en vue soigner l’école, ‘’dame nature’’ a rencontré récemment son prédécesseur Gilbert Bleu Lainé. Ministre très proche de Laurent Gbagbo ; une première. Certes ces adversaires politiques se parlent chaque jour ; nous le savons. Néanmoins Mariatou Koné a rendu son audience publique ; d’où l’exclusivité.

Lire Aussi : Excellence en milieu scolaire : L’ONG Atchôlia du journaliste Jules Claver Aka (Afrik Soir) réactive le Moronou !

L’Éducation a plus de valeur que les ponts, les routes voire les hôpitaux. Un centre de santé à l’architecture de rêve ne sert à rien. Si celui-ci est animé par un personnel soignant  inculte. En déposant la Professeure à ce département , Alassane Ouattara entamait de facto la normalisation de vie publique. Processus qui s’est étendu à d’autres établissements publics ces derniers temps.

Un cordonnier aura toujours du mai à diriger une boulangerie. Fasse Dieu que les [tous les vrais fossoyeurs] de l’économie ivoirienne tombent [véritablement] ! Bonne continuation à la Ministre !

Marius Aka Fils  

commentaires
Loading...