Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé pourrait rentrer au pays avant son ex-Co-détenu Laurent Gbagbo

0

Laurent Gbagbo a finalement reçu ses deux passeports le 4 décembre dernier. Au bout de plus 5 moins de tiédeur administrative. A considérer que la procédure ait été enclenchée le 24 juillet dernier. Date à laquelle l’ex-Chef d’État s’est vu obligé de se rendre lui-même au consulat bruxellois de son pays. Il est désormais question de son retour. Au sortir de ce procès combien chronophage à la CPI. Dans la foulée, une surprise n’est pas à écarter. Il se pourrait que son ex-Co-détenu Charles Blé Goudé, le précède à Abidjan.

4

On comprend mieux l’irritation du Rhdp face à la récente réaction de l’Avocate du Président Laurent Gbagbo suite à la délivrance des passeports de celui-ci. A l’analyse ce n’est nullement le jugement « épiphénomène » de l’acte qui fâche tant. Mais plutôt le fait que le détenteur ait refusé de souscrire au triomphalisme qui devait entourer la procédure post-délivrance desdits documents administratifs.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire : ces quatre (4) grandes victoires politiques de la rue !

En fait le souhait du gouvernement ivoirien était d’en tirer des dividendes politiques et communicationnels. Cette sortie de Me HabibaTouré vient tuer dans l’œuf un projet savamment muri par le pouvoir d’Abidjan.  Une campagne propagandiste devant présenter le Président Alassane Ouattara comme l’apôtre de la paix, homme de parole. Lui qui promettait qu’après sa réélection il ferait revenir « le frère Laurent Gbagbo ».

A côté de cette déconvenue, le cas Blé Goudé. Le dossier de l’ex-leader de la galaxie patriotique n’a pas eu le même relief médiatique. Il n’en demeure pas moins que le président du Cojep détient également son sésame pour un comeback au pays natal.

Et selon une source digne de foi, Laurent Gbagbo souhaitant rentrer courant fin décembre prochain, a demandé à son ex-ministre de la Jeunesse de la précéder. Certainement  pour ‘’préparer le terrain’’. Proposition que Charles Blé Goudé n’a pas refusée. Gbagbo et Blé ensemble dans l’avion les transportant vers l’aéroport FHB de Port-Bouet serait très beau. Tellement beau que la théâtralisation qui s’en suivra pourrait faire ”oublier” ou du moins ”casser” la contestation du 3é mandat. Le plan du Rhdp était là.

Lire Aussi : Côte d’Ivoire : voici les 3 ‘’péchés capitaux’’ de Charles Blé Goudé qu’on vous cache

En clair, comme il l’a bien souligné récemment dans un communiqué diffusé sur les Réseaux sociaux et plus tôt dans l’interview accordée à la chaîne TV5, l’ancien Chef Président ivoirien n’entend pas céder au chantage. Gbagbo ne négocie pas son retour.

Tandis que la stratégie du gouvernement ivoirien visait plutôt de créer la confusion au sein de l’opposition ivoirienne. A travers l’orientation que le camp Ouattara comptait donner à cette affaire. Des Ivoiriens avaient en effet commencé à « douter ». A la lumière de la tournure que prenaient les derniers développements du dossier Gbagbo.

Lire Aussi : Lettre ouverte à SEM Alassane Ouattara : Cher Président, ce dernier acte et tout sera accompli !

La récupération politique n’ayant pas fonctionné, le Rhdp veut sortir ses griffes. A en croire des indiscrétions, les démarches engagées par les proches locaux de l’ex-prisonnier de Scheveningen piétinent. En tout cas, ce n’est plus l’enthousiasme affiché des premières heures du côté des dirigeants ivoiriens.

Marius Aka Fils               

commentaires
Loading...