Changements climatiques : découvrons ‘’ l’écolographie’’  du Lt/Col. Yao Marcel

0

Nous pouvons lister entre autres projets et programmes négociés et obtenus par notre expert :

4
  • Programme de coopération technique de la FAO
  • Appui direct FAO pour le renforcement des capacités
  • Appui direct PNUD pour le dialogue entre parties prenantes
  • Appui direct PNUE pour études environnement-forêts
  • Appui Union Européenne pour la déforestation (projet EFI/secteur privé)
  • Projet d’appui à l’organisation de la société civile
  • Appui coopération Allemande GIZ pour études diagnostiques
  • Projet GEOFORAFRI du Fonds Français pour l’Environnement pour la télédétection
  • Appui au processus REDD+ du FCPF
  • Appui au processus REDD+ de l’ONU-REDD
  • Projet REDD+ de la Mé
  • Projet d’appui pour le SST
  • Projet d’appui aux communautés rurales (DGM)
  • Programme d’Investissement Forestier
  • Projet d’appui aux collectivités GCF (Cavally et Bélier)
  • Appui PIP de l’État pour le cofinancement des projets
  • Projet ClimDev de la BAD
  • Appui du secteur privé Chocolatier pour freiner la déforestation
  • Appui de l’Ambassade de France pour la participation à la COP 21
  • Projet Agriculture zéro déforestation avec le Fonds vert Climat

Grand travailleur avec un goût prononcé pour l’écologie, Yao Marcel, est Ingénieur Agroforestier et titulaire d’un Master en Gestion environnementale des ressources naturelles, changement climatique et développement durable de la prestigieuse Ecole du Génie Rural des Eaux et Forêts (ENGREF) de Montpellier. Il a largement fait ses preuves dans ce secteur avec une riche carrière qui a débuté à ses 24 ans à la SODEFOR en tant qu’ingénieur projet. Il émerge avec ses nombreux et colossaux résultats acquis pour les changements climatiques en Côte d’Ivoire. Ce qui a valu au pays, son adhésion aux plus importants fonds internationaux de lutte contre le changement climatique. Avec une extraordinaire et redoutable stratégie de mobilisation de fonds mise en place par ce jeune loup du développement, tous les processus compétitifs de mobilisation de finances climatiques ont été passés haut les mains par la Côte d’Ivoire.
Lauréat 2017 du prix du meilleur manager du développement durable Afrique de l’Ouest, son engagement sans faille et sa détermination pour la transition écologique, lui ont valu l’appellation de “Monsieur agriculture zéro déforestation”. Sa jeunesse, son intelligence, son audace et son humilité font de lui une valeur montante de l’écologie Ouest africaine. Il fait aujourd’hui partie des rares jeunes cadres africains dynamiques qui œuvrent activement pour une transition écologique dans les collectivités africaines. Un modèle d’abnégation au travail pour nous les plus jeunes. Consultant pour la BAD sur les questions de politique agricole sans déforestation, il est régulièrement consulté par les collectivités territoriales pour leur transition écologique. L’exemple récent avec la Région du Bélier au Centre de la Cote d’Ivoire, qui est en train de réussir son pari de “Bélier vert”.

Désormais très engagé avec le Réseau Africain des Experts pour l’écologie, avec lequel, il a lancé en 2018 les journées africaines de l’écologie (JFAC). Marcel Yao vient encore d’innover en lançant, en 2021, les awards africains de l’écologie qui vont récompenser les meilleures initiatives et actions en faveur de la transition écologique, lors d’un diner gala qu’il a dénommé “la Nuit Africaine de l’écologie” qui se tiendra tous 05 juin. L’Afrique peut être fière de sa jeunesse prometteuse.

Toubenit Amos

 

commentaires
Loading...