Agriculture/ Jennifer Cérès : « Ces 1ères JNVA post-confinement sont une solution pour l’Agriculture, de l’élevage et  l’Agritourisme !»

0

Les Journées Nationales pour la Valorisation de l’Agriculture, des ressources animales et halieutiques (JNVA) auront lieu les 16, 17, 18, 19, et 20 septembre  à Aboisso. « Le COVID-19 et son Impact sur l’Agriculture, L’élevage, et l’Agritourisme en Côte d’Ivoire ». Bilan et surtout « une foire de solutions pour les secteurs concernés », promet la promotrice de l’évènement Jennifer Cérès qui a animé une conférence de presse mardi dernier à Abidjan.

4

Jennifer Cérès, la présidente de l’Agence de Valorisation de l’Agriculture (AVA) porteur de l’évènement a fait un tour d’horizon de l’actualité des secteurs pour lesquels elle s’investit depuis plus d’une décennie. On retient au passage que si l’on constate les dégâts causés par le Covid 19 sur l’économie ivoirienne, c’est surtout l’Agriculture sur laquelle celle-ci repose qui est fortement touchée. Pour elle « la pandémie du  Covid 19 déstabilise notre économie, bouscule nos pratiques sociales, désarticule notre système sanitaire et s’attaque à nos sources de revenus de pays à forte vocation agricole. »

Lire Aussi : Promotion des bonnes pratiques agricoles : Jennifer Cérès retourne à la terre, les JNVA aussi

Mais la présentatrice de l’émission Télé « Brave Paysan » n’est pas de la race des pessimistes. Jennifer croit qu’il y a plutôt lieu d’en tirer des leçons et surtout s’armer pour redémarrer la machine.  D’où l’organisation des JNVA malgré le contexte. En fait,  l’AVA et ses partenaires techniques espèrent ainsi jouer un rôle avant-gardiste dans l’évaluation des effets à court, moyen et long termes de la pandémie dans les secteurs sus-cités. Ainsi que formuler des ébauches de solutions durables pour une sécurité alimentaire et une économie agricole et agritouristique stable.

« Ces premières JNVA post-confinement, sont une foire aux solutions et se veulent un outil d’aide de prise de décisions courageuses dans les secteurs de l’Agriculture, de l’élevage et de l’Agritourisme. » A-t-elle indiqué. Précisant par ailleurs que ses équipes travaillent, en accord avec l’évolution des mesures barrières en vigueur, sur les aspects carnavalesques qui font des JNVA une fête du paysan.

Dans sa composante scientifique,  il faut noter que l’édition d’Aboisso fera des recommandations fortes entre autres sur (I) les impacts directs sur les acteurs et organisations professionnelles en termes de pertes financières liées au gel des activités ; (II)le renforcement de la sécurité alimentaire et de la politique de nutrition ; (III) les dispositions sectorielles de veille pour les acteurs de l’Agriculture, de l’élevage et de l’Agritourisme ;  et (IV) les stratégies de mobilisation des ressources financières et logistiques pour relancer durablement lesdits secteurs.

Lire Aussi : Covid19/ Solidarité : soutiens aux populations, les bels exemples AVA et LE REPAS DU MOIS

Mme Cérès a affirmé que les enjeux des JNVA de cette année2020 sont liés à la survie même de la Nation ivoirienne.  Cette Nation dont l’Agriculture, l’élevage et l’Agritourisme  en constituant  la colonne vertébrale, sont ébranlés par la pandémie.

Pour ce faire, l’AVA mobilise donc tous les experts au secours de ce secteur à fort potentiel. Comme toujours, toutes les compétences des ministères techniques. A savoir le ministère de l’Agriculture et du Développement rural ; le ministère des Ressources animales et halieutiques ; le ministère du Tourisme ; le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique ainsi que toutes les structures d’appui et d’encadrement sont sollicités.

Celle qui se bat quasi quotidienne contre soleil et pluies aux fins fonds de nos forêts pour le bien-être du monde  paysan, a saisi l’occasion pour  inviter toutes les structures privées, particulièrement celles qui accompagnent les secteurs agricoles, agropastoraux, agritouristiques ou de l’élevage, à associer leur image à ce rendez-vous annuel unique en faveur de ces grands acteurs de la santé économique de la Côte d’Ivoire.

L’Ambassadrice de l’Agriculture n’a pas manqué de remercier tous les ministères techniques qui s’activent pour faire d’ Aboisso 2020 un grand succès. Elle témoigne aussi sa reconnaissance à tout le Conseil Régional du Sud Comoé, avec à sa tête le ministre Aka Aouélé, par ailleurs parrain des JNVA 2020.

Marc-Emmanuel Moyé

commentaires
Loading...