Prix Pierre Castel (Solibra) : Daniel Oulai (Grainothèque) l’emporte, l’Agriculture ivoirienne gagne !

0

Daniel Oulai ira chercher sa distinction le 15 octobre prochain à Bordeaux (France). Cet Agripreneur-innovateur reviendra aussi avec le chèque pas du tout léger de 15 mille Euros (10 millions de Fcfa). Mais l’exclusivité n’est pas à ce niveau car le fait majeur est l’impact rapide qu’auront ces actions sur la  productivité de l’agriculture paysanne en Côte d’Ivoire, grâce à cette formule trouvée par Solibra.

4

L’engouement suscité par l’opération s’est matérialisé par 240 candidatures dès que le top départ fut donné le 03 juillet dernier. Ces entrepreneurs issus de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Cameroun, détenteurs de projets agro-écologiques révolutionnaires, rêvaient tous de saisir cette pêche du reste rare. Celle d’arriver enfin à mettre leur génie au service des communautés via l’accompagnement de Solibra.

A l’arrivée c’est l’Ivoirien Daniel Oulai qui s’est démarqué. D’abord parce que l’homme est en fait fondateur de Grainothèque qui n’est autre qu’incubateur ayant propulsé plus d’une centaine de jeunes agriculteurs et éleveurs socialement épanouis. « …Le projet doit contribuer effectivement au développement du territoire …. Profiter largement aux communautés » Telle est d’ailleurs le critère de choix numéro 1 du Prix  Pierre Castel.

Mais les plus grands bénéficiaires de ce projet sont la Côte d’Ivoire et ses habitants. Ce pays dont l’économie sinon la vie continue de reposer sur l’Agriculture. Car Grainothèque est aussi un laboratoire bio de semences améliorées. C’est-à-dire dans son déploiement, le projet de Daniel Oulai fournira à l’agriculture paysanne des moyens d’accroitre sa productivité.

Mieux de s’adapter dans le même temps au changement climatique qui est aujourd’hui l’une des  causes principales de la baisse de la production sous nos tropiques. Mieux encore, l’innovation qu’apporte le lauréat du Prix Castel 2018 réside  dans sa capacité à la fois de préserver la diversité génétique des semences et d’opérer une lutte intégrée contre les ravageurs tout en valorisant  les déchets agricoles au bénéfice de l’amendement des sols dégradés.

En français simple, les 10 millions de Fcfa d’accompagnement offert par Solibra permettront à ce porteur du projet de multiplier des semences qui résistent au changement climatique, aux ravageurs (Ndlr : ces bêtes sauvages qui détruisent les plantations) ; bref de garantir des productions agricoles fructueuses sur tous types de sols. D’autant que cette pratique agricole règle également la question des terres dégradées.

Notons qu’après la première phase, six (6) avaient été retenus pour passer devant le grand Jury d’Abidjan présidé par le Directeur Général de Solibra, M. Francis Batista. Ensuite Daniel Oulai et Gninlnagnon Koné, fondateur de News Rice (l’autre finaliste),  après le vote du public et l’intervention du  jury d’Abidjan, sont passés devant le Conseil d’Administration du Fonds de Dotation à Bordeaux –quant à lui chapeauté  par M. Pierre Castel.

Notons que le Fonds de Dotation Pierre Castel est une initiative de M. Pierre Castel propriétaire du groupe Castel qui entend encourager l’esprit entrepreneurial des jeunes africains et aussi créer un pont de transfert de compétences entre l’Europe et l’Afrique.

Marius Aka Fils

commentaires
Loading...