Concours Doppel ‘’Agbôlô’’ 2019 : le lauréat a son bar offert par Solibra, Chez Penny (Marcory)

0

Juste en face de l’arrière-cour de l’hypermarché bien connu de la commune, vous trouverez ‘’Chez Penny’’. Le branding Doppel Munich vous y guidera aisément. « Penny le Wor » est en réalité Ouattara Pénnifana. Détenteur du trophée de la 1ere édition de concours Doppel ‘’Agbôlô’’ . Ce bar dont l’atout premier est ‘’la sécurité garantie’’, a ouvert officiellement ses portes samedi 12 septembre dernier.

Jonathan Bolou est chef Produit Doppel chez Solibra. Organisateur maison du concours Doppel ‘’Agbôlô’’. Exclusivement adressé à ceux qui cumulent force, virilité et puissance. Autrement dit les attributs générés par la bière brune Doppel Munich. Selon Jonathan, la compétition éponyme repose sur l’ADN de ladite marque.

Mais pour remporter la palme il fallait justement « révéler sa force intérieure ». En plus d’incarner physiquement cette identité. D’où la soumission des candidats à des épreuves sportives. Et au bout des efforts, la récompense. Plusieurs lots intermédiaires et l’offre d’un maquis clé en main au champion.

Lire Aussi : Covid19 : Solibra lance son site de commandes de boisson en ligne, un clic, et vous êtes livrés chez vous !

La confiance n’excluant pas le contrôle, samedi dernier, nous avions été conduits  ’chez Penny’’. C’est-à-dire dans l’établissement promis et octroyé au lauréat du Concours Doppel ‘’Agbôlô 2019. La covid-19 ayant eu malheureusement raison de la saison 2 dudit concours.

Tout heureux de se voir désormais propriétaire d’établissement grâce à ses performances reconnues la marque, Ouattara Pénnifana nous raconte son aventure : «  C’est à l’occasion des présélections que j’ai eu l’information du concours. J’étais assis avec des potes dans un maquis où des gens faisaient des installations pour des épreuves de bras de fer… Mais pour être franc, je n’étais partant…J’ai participé à des compétitions qui ne rapportaient grand-chose…Sauf que là on me dit qu’il y avait 2 millions 600 mille Francs à se partager en plus d’un maquis. » Fait-il noter. 

Coach sportif et Rugbyman (il y a 2 ans il évoluait sous les couleurs nationales, Ndlr), « Penny le Wor » semble alors convaincu et décide d’y aller. Mais que de péripéties : des soucis de santé le disqualifient pour la finale communale à Marcory. Il se rend à Treichville pour la conquête de la ceinture locale et c’est là que sa génitrice quitte le monde des vivants ; le jour-même de la finale. Il vise alors Cocody où malheureusement les obsèques de Maman Ouattara l’en empêchent. Dernier recours, la commune d’ Adjamé. Sauf qu’il a fallu « qu’un grand frère » le remotive  pour que Penny le Wor décide de continuer l’aventure.

Désormais requinqué, il gagne les épreuves les unes après les autres. Faisant montre de sa force athlétique. Penny bat les records en levée de charges, en pompes, en gainages avant de démontrer qu’en Côte d’Ivoire s’il y en a un qui est doté de bras de fer, c’est bien lui.

Résultats : “L’homme le plus fort” est désormais égérie de la marque. En plus, il lui a été demandé de trouver un espace (pour maquis) dont le loyer n’excédant pas 200 000 F CFA. Solibra devant apporter un appui financier traduit en 6 mois de loyers en plus de 3 mois de caution et 3 mois d’avance sur loyer. Soit un montant total de deux (2) millions 400 mille FCFA. 

En bonus, celui qui est par ailleurs titulaire d’un BTS Maintenance Informatique est reparti de la finale avec un chèque d’un (1) million de FCFA. Ce qui fait en tout 2 400 000 FCFA reçus.  A cela s’ajoutent 100 Casiers de bières, un frigo, 60 chaises et 15 tables. Mais : « Vu les personnes que je côtoie, j’ai dû accroitre le budget d’investissement pour ouvrir cette boite de nuit en lieu et place du maquis. » Nous confia-il.

Chrys Yohan

 

commentaires
Loading...